Auxandra > Blog > Évolution de la ville d’Orlando de 2007 à 2017
Tous nos articles sur l'immobilier en Floride

Évolution de la ville d’Orlando de 2007 à 2017

Rédigé par le
Le lac Eola de nuit, coeur du centre ville d'Orlando en Floride

la ville d’Orlando est devenue incontournable aux USA et en Floride en 10 ans. Elle a été le théâtre de nombreux changements entre 2007 et 2017. Immobilier, croissance, économique, consommation et tourisme. Retour sur la dernière décennie de celle qui est devenue la 1ère destination touristique des Etats-Unis.

2007, Orlando avant la crise des subprimes

Orlando en 2007 est déjà la ville des parcs d’attractions et du tourisme. L’économie y est florissante. La ville se développe doucement et attire les américains venant de tous les états. L’immobilier n’est pas en reste. Voici comment se porte le marché immobilier des appartements cette année-là :

Les prix des appartements sont compris entre 190 000$ et 250 000$

Les prix des villas commencent à partir de 300 000$. Le nombre de touristes enregistré en 2007 est de 48 746 millions . Le prix du gallon d’essence est de 2,30$.

2008 et 2009, Orlando est touchée par la crise des subprimes et la bulle immobilière éclate

L’immobilier

La crise des subprimes touche Orlando. Des centaines de familles incapables de rembourser leurs prêts immobiliers voient leurs biens saisis par les banques. Le prix de l’immobilier à Orlando chute de 30 et 50 % . Dans tous les quartiers de la ville des maisons sont à vendre en shortsale. Les banques revendent les biens à des prix dérisoires.

Les appartements qui valaient 200 000$ quelques mois auparavant sont vendus pour 75 000$. Il en est de même pour les villas.

Les nouvelles constructions sont stoppées et les projets gelés. Au niveau immobilier, la ville d’Orlando est paralysée.

Le tourisme

Le tourisme en revanche continue se développer et les familles visitent toujours autant les parcs d’attractions malgré la crise. Ceci profite grandement à la ville d’Orlando. Les touristes affluent toujours autant dans la capitale de la Floride centrale.

Le nombre de touristes enregistrés en 2008 est de 48 858 millions et de 46 582 millions en 2009.

La crise entraîne un pic des prix de l’essence en 2008, avec un gallon à 4$, puis une chute des prix en 2009 avec un gallon à 1,70$.

Les projets d’agrandissement des routes sont stoppés, ainsi que les extensions des zones de consommation telles ques les malls, outlets et restaurants.

Les parcs d’attractions attendent pour construire de nouveaux projets. Orlando est paralysée mais se remet en mouvement doucement fin 2009.

Le lac Eola de nuit, coeur du centre ville d'Orlando en Floride

Le lac Eola, coeur du Downtown Orlando

2010 à 2012, Orlando se remet doucement mais surement en mouvement

Les parcs d’attractions au service du tourisme et de la reprise économique

Les parcs d’attractions attirent toujours plus de touristes par an malgré la crise, ce qui aide Orlando à se relever plus vite en comparaison des autres villes de l’état.

Les touristes consomment et dépensent leur argent sans compter. L’aéroport international d’Orlando enregistre de plus en plus d’activité ce qui mène à une augmentation des vols. Pour preuve, entre 2010 et 2012 le nombre de vols enregistrés sur l’aéroport d’Orlando passe de 4 millions en moyenne à plus de 12 millions en 2012.

Les constructions de loisirs et destinées aux touristes reprennent. Les parcs ouvrent des extensions, de nouvelles attractions et activités. De nouveaux hôtels et restaurants voient le jour.

 

Vers un nouvel essor

L’immobilier reprend doucement de la valeur, les prix des appartements commencent à 90 000$ et les prix des villas aux alentours de 200 000$.

En 2011 Orlando explose son premier record d’affluence en enregistrant plus de 55 millions de visiteurs par an. C’est un record pour la ville. Les  habitants d’Orlando passent plus de temps dans les parcs qui enregistrent pas moins de 71 millions d’entrées en 2011. Orlando est devenue une ville incontournable de loisirs et de consommation. 

 2013 à 2016 , Orlando en plein boom

L’expansion d’Orlando est en marche, l’économie est en plein boom. L’immobilier, le développement urbain et les parcs d’attractions sont l’illustration de ce regain économique.

L’immobilier

Les prix de l’immobilier remontent en moyenne de 20% par an. Les travailleurs s’y installent de plus en plus et la demande locative explose. Les ventes et achats immobiliers repartent en flèche.

La demande est plus forte que l’offre. Les bons quartiers de la ville d’Orlando comme Metrowest, Dr Phillips, Downtown, Lake Mary et Longwood sont pris d’assaut.

L’emploi et les infrastructures

De grandes compagnies s’implantent à Orlando, attirées par l’expansion économique de la ville et les taxes peu élevées.

Le taux de chômage tombe à 3,6% en 2016 contre 9,9% en 2010.

La ville s’agrandit, entame des travaux de rénovation et agrandissement des routes (comme notamment la I4), construit de nouvelles écoles, salles de spectacles et autres bâtiments public.

 

Travaux d’expansion de la I4

 Les parcs d’attractions s’étendent

La fréquentation des parcs d’attractions augmente chaque année.

Universal Studios construit 2 nouveaux hôtels comptant 2000 chambres chacun. Les parcs d’Universal ouvrent de nouveaux restaurants et de nouvelles attractions.

 

Walt Disney World ouvre également de nouvelles extensions, chambres d’hôtels et attractions, ainsi qu’un tout nouveau “Downtown Disney” appelé “Disney Springs”. Il s’agit d’un agrandissement massif de ce dernier avec des centaines de restaurants, boutiques et deux parkings de 6 étages.

L’artère touristique de la ville appelée International Drive est le théâtre de nombreuses nouvelles constructions comme l’Orlando Eye qui est une réplique de la grande roue de Londres. Tout autour se construisent des parkings, des bowlings, des pubs, des night clubs, des hôtels et des restaurants.

Une enfant sortant à toute allure du toboggan de Volcano Bay

Nouveau parc aquatique d’Universal Studios : Volcano Bay

 

Le centre des conventions d’Orlando devient l’un des centres les plus visités des États-Unis. De grandes expositions y ont lieu chaque mois, attirant des milliers de professionnels ou aficionados.

L’aéroport d’Orlando accueille plus de 40 millions de passagers en 2016.

Orlando entre dans le top 5 des villes des USA à forte croissance économique, elle est devenue une destination incontournable.

Orlando en 2017, 10 ans d’évolution

En 2017, Orlando continue son évolution et son expansion. La ville est devenue la première destination touristique des USA avec plus de 66 millions de visiteurs par an.

Le prix des biens immobiliers remonte de 10% en moyenne par an. Sa population augmente de 2,33% par an depuis 2010.

Orlando est aussi devenue un pôle de recherche en nanotechnologie et en médecine, créant littéralement une ville dans la ville dédiée à la recherche médicale : Lake Nona Medical City.

Investir dans la ville d’Orlando c’est investir dans une valeur sûre. C’est faire un investissement immobilier dans une ville où la dynamique économique est forte et où la présence des parcs d’attractions agit comme un accélérateur de croissance.

Selon les économistes, Orlando deviendra la prochaine Los Angeles ou New-York d’ici 2030.

Tous nos articles sur l'immobilier en Floride

Dernier article du blog

Nos vidéos en Floride

Voir toutes nos videos
Voir nos vidéos sur Youtube

Témoignages de nos clients

Loading Quotes...
WordPress Video Lightbox Plugin